samedi 8 décembre 2007

Los dreches de l'òme


La democratie à l'ouest s'inspire de l'image de l'Arlesienne. Tout le monde en parle mais personne ne la voit. La democratie ici , par opposition à celle qui se déploie dans l'empire de Poutine est beaucoup plus subtile, formelle , dirait-on. En théorie , en théorie seulement nous avons le droit de tout dire. Mais ce que les Russes n'ont jamais compris c'est qu'il s'agit d'une théorie. Imaginons un seul moment le parti qu'ils auraient pu tirer de la lutte de l'abbé Pierre, ou de l'existence des restaurants du coeur, ou de celles de 8 millions d'exclus .
Et observons tout le parti que nous avons tiré des déclarations de Soljenytsine , une espèce de pope défroqué, tombe depuis longtemps aux oubliettes. Tout les jours nous disait-on le pauvre Soljenytsine, qu'a pas le droit de parler alors que nous nous l'avons , c'est y pas vrai la Marie , on peut parler en vidant les poubelles de l'histoire, te je me souviens que mon facteur qu'a Moscou où il avait fait un voyage , il était suivi, juré on le suivait lui Justin Canasson ...Les Russes sont nuls en propagande. Les Russes ont cru au mirage de la démocracie et nous nous demeurons convaicu que les autres nous envient notre bibi ... Et bien rame Tovaritch. Certes pour JPH Levy la vie en URSS était impossible, mais c'est un genie, mais pour moi , logé , nourri, soigné , transporté a gratis... Pour moi et pour 95 % des français forcement moyens... Obligés aujourd'hui de se vider les tripes pour une poignée de branleurs riches seulement de part la génétique... Une question cependant me tire par l'oreille dans nos belles démocraties occidentales. Nous avons le droit de parler mais qu'avons nous à dire? Internet est la plus belle tromperie qui participe grandement au renom de la démocratie occidentale...
Hier Monsieur D'Estaing a proposé ses archives à l'oeil bovin de l'opinion publique . Il s'est posé publiquement la question de savoir si De Gaule était directement responsable de la mort d'un certain general d'Alger.
Je le supposais depuis longtemps mais vu sous cet angle , la démocratie me glace , car elle exprime l'idée que les dirigeants peuvent à l'occasion commanditer des assassinats. Alors quid de Ben Barka????.
La démocratie ici te laisse parler , teter , murmurer tant que tu profères des asenades.
Les mêmes chefs d'état qui reprochent la mort de la journaliste russe a Poutine , n'ont-ils pas deja 2 ou 3 morts sur la conscience. Ne parlons pas de Blair ou de Bush pour eux on sait , mais Merkel ou Chirac?
Nos medias ici sont totalement nuls. Peut-être même pas au niveau de la contestation des journalistes russes. Tous les jours les journalistes nous rabachent , nous assènent des semi vérités . Et la seule defense qui nous reste est bien de nous convaincre que leurs salades sentent le pourri , comme disait Soljenytsine à l'intention des apparatchicks.
En fait pour le journaliste hexagonal il est vital de se croire en démocratie , sauf qu'ici aussi on l'a jamais cotoyé même en rêve. Le journaliste français est comme la mouche du coche , comme un inseminateur sans sperme qui cherche indefiniment à accoupler une carpe et un taureau , et bien souvent prêt à jouer le rôle de la carpe devant l'homme politique.
Demain nous parlerons de la lutte syndicale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire