lundi 7 février 2011

Muret 1213, la triple trahison


La bataille de Muret ou la triple trahison.


France fille ainée de l'église....


la gestation de la France, la papauté .


Et la fabrication de l'histoire


Le 12 septembre 1213 , Simon de Montfort « chevalier » mais fils de comte tout de même , ayant dans sa parenté une certaine Bertrade de Montfort , reine de France , qui a réussi très longtemps à supplanter dans le lit royal, une certaine Berthe de Frise, au physique ingrat , épouse légale du roi Philippe 1er. Laquelle Bertrade fut excommuniée avec son « royal » époux par le père de l'église ? L'oncle Grégoire ? Père d'Innocent III? Oncle , cousin de potentat, Pape de son état .

Je parle d' Innocent III .

Tous les rois , et tous les empereurs ont connu un jour l'excommunication....

Très vite archidiacre et pape a trente sept ans. La tiare était alors aux mains d'une famille. Et le nombre de cardinaux, une douzaine à cette époque permettait d'aller vite.... Ils l'éliront . Et ce ne sera même pas un miracle , même si ça l'est pour nous !

Et même si les famille des ducs d'Anjou , celle de Bertrade de Montfort, celle de Flandres , de Bourgogne , sans parler de celle du comte de Toulouse, qui ne songera jamais à se faire acclamer roi , sans parler encore de celle d'Aragon ou celle surtout du Saint Empire Germanique qui domine toutes les autres, maître de l'Europe déjà, sont incomparablement plus puissantes que celle du roitelet de Paris . (Ce noble était, dit-on, souvent appelé à servir d'intermédiaire entre des familles puissantes qui se faisaient la guerre. Fallait qu'il fut insignifiant et sans menace pour qu'on l'appelât à jouer ce rôle de messager. Le « roi » de France héritier de Clovis?, des Capétiens? Il n'avait plus aucun rapport de gouvernance , avec ses supposés vassaux depuis plus de trois cent ans. Il s'était fait réélire roi par acclamations et par l'épée . Il le faisait souvent paraît-il. Il n'était qu'un seigneur très soucieux de son petit domaine, à peine plus étroit que celui des Montfort.

Notons au passage , puisque nous parlons de Montfort, que l'un des fils de Bertrade de Montfort , est un rejeton de Philippe le roi , et de Bertrade , et qu'il s'en fallut d'un poil pour qu'il ne devienne roi de l île de France. Le pape n'en voulut pas. Il avait pour les Montfort de plus grands projets.

Simon de Monfort selon les rubriques, nous est dépeint en obscur chevalier, à la pale figure , très, très, très, croyant, honnête croisé, pour

l 'époque ajoute t-on....», sauf que son père avait pour vassal le roi d'Angleterre,(qui représentait l'Angleterre plus la moitié ouest de la France actuelle) et le roi de France (qui représentait la moitié de l'ex département de la Seine). Le roi de France était inquiété à l'est par l'empereur germanique qui ne le considérait pas du tout. Bref il n'était rien.

Par chance l'empereur germain , et le roi anglais causaient beaucoup de soucis aux papes successifs, qui rêvaient tous de s'affranchir de la tutelle de l'empereur germain... A ce titre des moines du bassin parisien developpaient sans cesse des arguments qui faisaient de la Terre entière, une possession légale du pape de Rome . C'était la chance de la France.. Pourtant il n'y a pas de génie français , royal , la dessous. Il n'y est pour rien le génie français. Si l'empereur teuton avait été plus soumis et moins préoccupé de nommer les papes ....Peut-être serions devenus un état humaniste et pacifique .

Par rapport a Arnault Amaury l'histoire officielle nous le décrit auréolé de mystères . D'où vient-il le massacreur papal? Il se trouve que les chroniqueurs font naître Arnault Amaury , le legat du pape à Poblet en Catalogne, l'auteur supposé des fameuses paroles , tuez les tous....... , avec comme score final Béziers 30000 , Français :0 ?

Pourquoi chercher Amaury si près de chez nous , chez les cousins catalans? Les Amaury pullulent du coté de Monfort l'Amaury, de Dreux. Quelle coquetterie des historiens , quel mystère, alors que, par exemple le nom d'Amaury VI de Monfort est aussi celui d'un comte de Gloucester , qui prend la suite d'une certaine Isabelle de Gloucester , duchesse d'Évreux , la première épouse répudiée par le roi d'Angleterre Jean, pour cause de stérilité, annulation autorisée expressement par le bon et nouveau pape Innocent III. Arnault Amaury est donc un inconnu, de Poblet, qui pillera le Languedoc, sans faire partie, officiellement, de la famille royale mais qui n'en est pas moins aussi important que le roi, puisqu'il porte le titre de legat du pape. Un quidam quoi...

Ce qui paraît à peine croyable, même au deuxième rabord, comment croire que le pape Innocent III a- pu confier la conduite de la croisade à un inconnu, même en odeur de sainteté ? Et les archives se taisent ....

Sauf qu' Innocent III vint étudier à Paris à l'âge de trente trois ans , où il est expédie, par le pape d'oncle , de père, de mère, il est évident qu'il est en mission, alors qu'il n'y a pas d'université à Paris , que tout ce qui est important, se passe ailleurs, en Normandie par ex, et qui , comme par hasard, fréquentera de près toutes les personnes qui vont jouer un rôle majeur aussi bien , lors de la croisade, qu'à la tête du futur royaume d'Angleterre...

Supposons, admettons.

Il n'en reste pas moins que le comte Simon de Monfort est issu d'une lignée qui compte une reine d'Angleterre et une reine de France dans ses rangs . Des reines éconduites peut-être. Mais excusez du peu....

Lors de l'annonce de la croisade, il est évident que le roi de France, ne fait pas le poids, il ne veut pas participer à cette croisade. Peut-être ne se sent-il pas la force d'affronter un comte qui possede la moitié de l'Occitanie actuelle. Il restera donc dans l'ombre?.Les historiens trouvent la posture rusée...
Alors qu'il est couvert par l'appel à la croisade d'InnocentIII. Qu'il peut agir en toute impunité?
Des historiens osent prétendre , qu'il denie au pape le droit de s'en prendre à l'un de ses vassals? Cad le comte de Toulouse. Ouarf.....
Complètement ridicule ....
Véritablement il sauve la face comme il peut. Et les historiens franchimands transforment encore cette fuite en offensive. Il consent à déléguer des vassaux , vassaux sur lesquels il n'a aucun pouvoir , depuis des siècles, et qui se foutent de son avis, qui s'engagent à la demande de leurs évêques, des archevêques, du pape avant tout. A commencer par le remuant et puissant Simon de Monfort qui rêve de s''enrichir et de devenir roi, oui pour devenir roi . Puisque sa lignée est passé plusieurs fois à deux doigts du titre suprême . Celui qui deviendra le chef militaire, de la croisade , avec Arnault Amaury ne peut être qu'un futur roi , en dépit des contes des livres d'histoire ....

Simon de Montfort n'est pas l'obscur chevalier pétri de foi décrit par les historiens. Il a l'étoffe d'un rapace. Il est prêt à tout pour devenir roi.

Il fait partie à ce titre du dessein général de la papauté.... Susciter la naissance d'un état tampon ; qui sera le bras armé du Saint Siège, entre l'empereur germanique , le roi anglais, et le roi d'Espagne. "Faire" un , roi qui devra tout à sa mère: la sainte mère l'église.

Innocent III connaît tous les acteurs de la croisade. Il les a choisis en venant étudier à Paris , juste avant sa nomination papale .

Simon de Montfort va vaincre avec 900 chevaliers une armée trois fois plus nombreuse , forte de 2000 chevaliers menée par Pierre II d'Aragon.?

Comment cela se peut-il?


C'est une histoire triste.. Vous la saurez en lisant la suite.... Mais c'est crevant . Un jour prochain je donnerai mes sources....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire