mercredi 8 juin 2011

printemps arabe, prima arabe et jornalisme hexagonal


Pétrole , Islam , révolutions vraies... Et journalisme ...

Aujourd'hui retentissent les protestations de certains peuples arabes. Enfin les échos qu'on nous en fait. Pour certaines un chuchotement, pour d'autres on nous rapporte fidèlement , les hurlements de colère , de souffrance, les cris de vengeance, le sang et la mort . Nos medias soulignent à grand traits, les massacres , et les efforts de peuples que nous avons crus de toute éternité, voués à la prière et à la soumission .
Simultanément en France on assiste à la montée de la xénophobie.
L'UMP dispute au FN les voix des racistes . L'UMP expulse à tout va et propose de rétablir les contrôles aux frontières . Et cela n'empêche nullement la France de canarder des populations islamiques, en distribuant des leçons de démocratie.
Le PS se signale par son atonie. Les révolutionnaires Libyens sont des bourreaux des infirmières bulgares , silence radio. Les maires PS et UMP cessent d'inaugurer des ronds points et en appellent à l'armée. Au secours y a des jeunes qui vendent de la coke, et qui caillassent les fourgons de police. Vrai . Mais qui dénonce la montée du chômage, du racisme et ses conséquences que la criminalité...
Ce qui fait que les commentaires de nos journalistes apparaissent le plus souvent partiaux, méprisants ou carrément racistes.
Ces révolutions nous rappellent qu'à l'heure des médias, il y a mouvement populaire et mouvement populaire, qu'il faut distinguer les manipulations médiatiques habituelles , telles que celles que fit BHL en montant les marches du festival de Bengazi , qui s'apparente à celui de Timisoara, où l'archétype de l'intellectuel français, se lève échevelé , livide au milieu des tempêtes , face au crime d'état! Et la révolution vraie d'un peuple qui crève la faim , se bat un travail , un logement, un système de santé ou d'éducation, l' intéresse t-elle notre BHL ? Pas sûr!
La révolution en Libye n'est pas une révolution, mais un coup monté, avec un électron libre nommé BHL. Nous aimerions bien que ce soit une révolution , mais cela n'a rien à voir , et aujourd'hui le masque tombe, quatre mois après la pose de la première bombe chirurgicale, on constate combien le dictateur Gadafi est enracine dans son système tribal. Et combien les forces d'intervention anglaises et françaises, (qui fêtent leurs retrouvailles à proximité du canal de Suez) se sont enfin retrouvées , dans une action , qui rappelle le bon temps de l'Indochine... Comme quoi bon sang....Elles en sont à présent à chercher à tuer directement Gadafi . Cela finira à la hache comme pour Ceaucescu.
Le français moyen ne s'interroge même plus. Il a intégré ce type d'action, depuis des siècles qu'on lui apprend à étriper sans distinction de races ou de religions, de part le monde.
Je pense que les occitans doivent soutenir la révolution en Arabie Saoudite, au Koweit , au Qatar, au Pakistan, à Oman.Quoi? Ah il n'y a pas de révolution dans ces pays ? comme c'est bizarre. Et à Bar hein il n'y en a plus! Il faut souligner le silence des rédactions , devant l'arrivée brutale de 1000 véhicules blindés pilotés par des barbus???....
Que reste il des révolutions vraies?
Il reste l'Égypte, la Tunisie, la Syrie, et bien sur le Yémen qui est La Giga Révolution Arabe . Le Yémen qui est devenu la préoccupation number one , dans la zone pétrolifère . Un pays qui compte 20 millions d'habitants , bien plus que l'Arabie Saoudite, et une forte minorité chiite.
Plus que l'Égypte, le Yémen est le pays qui va peser de plus en plus lourd dans les évolutions du monde arabe et du monde tout court . Si les yéménites se mettent en mouvement jusqu'où iront-ils cette fois? La fois dernière , e 100 ans à peine, ils ont conquis le monde connu et l' Espagne....Ils se sont arrêtés à Toulouse paraît-il.
Les actions contre la Libye , l'Afghanistan (60 morts français) , l'Iran, sont d'un autre ordre, elles sont liées directement au pétrole , comme en Libye, ou au tracé des futurs pipeline qui draineront le pétrole de la Mer Caspienne ou du Kazakhstan . Car ces installations doivent contourner la Russie ou la Chine (voir la tentative récente en Georgie et l'action de notre pompier volant Nicolas) .
Dans le cas de ces pays il s'agit surtout :
-de garantir les sources
-de bloquer le Chinois , qui sera le prochain ENNEMI préféré
Remarquons encore le calme qui prévaut en Jordanie, au Qatar, au Koweït, en Arabie, au Pakistan ...
L'agitation frénétique française s'explique par la réintégration de la France au sein de l'OTAN, le désir de prendre sa part aux côtés de l' anglais, dans le cœur des condors américains . Une espèce d' emploi temporaire, qui aurait indigné les gaullistes naguère, et qui n'indigne même pas au PS .
Pour situer le niveau d'implication de nos journalistes , nationaux ou régionaux, il faut se souvenir que les guerres en cours dans le Zaire (ex Congo Belge) viennent allègrement de franchir le cap des 5 millions de victimes et même de 10 millions de blessés.
Souvenons nous d'un passé récent, lors de la guerre de Yougoslavie, le massacre de Srebrenica (8000 morts), emplissait, (à juste titre) les colonnes de nos journaux, et les écrans , alors que le génocide du Rwanda (1 million de morts tutsis) était quasiment passé sous silence par la presse française .
Le journalisme en France doit inciter à regarder ailleurs , (comme au temps de la dissidence à Moscou) dans les pays dont il ne parle pas , ou selon sa vision univoque, du fait du bon vouloir, d'une poignée de rédacteurs en chef, (une douzaine qui commandent la télé et les gros titres ) qui donnent le ton, qui sont directement aux ordres de l'Elysée . Car ils ont comme rôle, la diffusion de la politique de l' UMP (que ce parti soit aux commandes ou pas) , ( état de fait que le PS a assimilé et respecte scrupuleusement, quand il lui arrive de passer aux commandes, chose qui ne risque pas de se produire de sitôt....)
Aujourd'hui il y a donc les histoires de cul de DSK, (qui relèvent de Labiche ) , le mariage de William, la grossesse de Carla, la béatification rapide de JPTwo, ou ... Ou les feux de poubelles , en banlieue. Et ce vilain Gadafi qui refuse de partir pour laisser la place à un autre dictateur. Bou le vilain , qui nous envoie des réfugiés a Lampedusa , et plus de 1000 en France en plus, car ce ne sont pas les bombardements qui affolent les populations , comme ne le disent pas les journaleux ...... Bref à vomir.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire