mercredi 9 novembre 2011

dans les tranchees de Verdun , l' occitan. le patois ..... et la mort

Ceux qui parlent occitan, corse, basque , catalan , breton , creole, menacent aujourd'hui encore l'unité de la république , nous disent les  Debre, Melanchon , Charasse, d'Encausse, Hollande, Guénot, Le Pen, Chevenement , Rocard, c'est à dire la majeure part des élites parisiennes  et autres espaurugals (épouvantails) . 
Vous pouvez lire les noms des innombrables disparus, sur les étranges stèles que cette république déloyale,    a élévé, en memoire des derniers  massacres connus , ceux qui donnent lieu à célébrations le 11 novembre.  
On s'interroge, pourquoi pas les grands massacres napoleoniens  Austerlitz mais aussi Watterloo ? ou les Croisades? le massacre des chouans, des albigeois ,des provençaux, des catalans ,des huguenots, des cevenols,  des algériens , des vietnamiens , Y a t-il un seul pays sur terre où la France n'ait pas posée le mousqueton?  .

Tous ces hommes et leurs épouses, et leurs enfants   parlaient "occitan" dans les tranchées comme dans leur village .
  La république des hypocrites  les   soupçonne, nous soupçonne,de séparatisme. Elle  oeuvre de toute ses forces  à la disparition de leur langue moribonde , car elle prétend y voir une menace pour l'unité de la république.
Ils étaient issus du monde rural, ils sont morts plus nombreux que ceux du  nord , puisqu'il n'avait pas la chance de participer à l'effort de guerre, bien  à l'abri, dans les usines du bassin parisien. 
Aujourd'hui  encore, la France  est convaincue de la supériorité du français. Une conviction quasiment de nature aryenne, raciste, qui se manifeste par le refus  de reconnaître le droit à la différence.  
Nos ancêtres occitans   sont-ils morts pour rien? Alors qu'ils  croyaient  mourir pour la liberté, l'égalité ?
En regardant ce monument à l'occasion ayez une pensée pour eux, dites leur : 
-" comme vous êtes  nombreux à avoir  donné  votre vie pour la France, sans qu'on vous reconnaisse le droit à la parole, le droit d'être d'ici. Vous vous êtes battus pour la liberté , et nous sommes , nous vos enfants à quemander  les moyens et le  droit de parler notre langue, alors que vos bouches sont remplies de terre  d'oil"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire