vendredi 1 juin 2012

J Bodon Le livre des siècles de gloire


 Y a t-il un seul pays occidental où on a laissé crever les écrivains
d'une langue aussi glorieuse que celle  "des grands jorns" dans un tel mépris"...
Non il n'y a que la France pour cela .. Tout en continuant de défendre la diversité , le droit à la différence et la liberté des droits de l'homme .
COMEDIE  , COMEDIE COMEDIE COMEDIE COMEDIE COMEDIE


LO LIBRE DELS GRANDS JORNS... J BODON edicion A TOTS IEO

Revirada segonda : Lo Club. Page 41

Si l'on pouvait savoir ce qu'il faut faire , quel remède apporter ? Connaissant le besoin que nous avons de faire quelque chose , de trouver une solution ...
Cela me rappelle l'histoire des deux rats....
Deux rats tombèrent un jour dans un bidon à moitié plein de lait. Ils coulèrent jusqu'au fond. A force de nager ils parvinrent à la surface du lait . Ils essayèrent bien d'escalader les parois de métal et de se sauver . Mais le bidon était fait d'un aluminium tellement lisse ... Il s'avérait impossible d'y planter les griffes .
Combien de temps nagèrent -ils ainsi en décrivant des cercles ? Epuisé , le premier rat prit la parole et dit : «  mon frère , nous allons mourir . L'épuisement nous gagne. A se battre ainsi , nous ne pouvons que souffrir encore plus. Je crois qu'il vaut mieux en finir tout de suite. ... Adieu mon frère... »

Il cessa de se débattre . Il se laissa choir comme une pierre , et se noya. »
L'autre rat ne cessa pas de se démener . Il se disait: tant qu'il me restera un souffle de vie , je ne me laisserai pas mourir. Tant qu'il me restera un souffle je respirerai...
Et les heures s'égrenèrent, combien d'heures passèrent ainsi? ... Tant et si bien , qu'au matin le rat se retrouva sur une boule de beurre, tant il avait baratté le lait.
Le conte de ma grand mère n'y changera pas grand chose... Cependant quand on y pense, comment savait-elle , ma grand mère que le deuxième rat finirait par se sauver? Au bout du compte quand le patron le trouva , ne le donna t-il pas au chat?
Le passeur que l'eau emportait dans sa nef dépourvue de rames , de barre , serrait entre les dents un coquelicot . On ignore pour quelle raison? La nef chavira. Le passeur desserra les dents avant de couler , et le coquelicot vogua sur les flots. Ainsi finit-il par s'enraciner ..
C'est une autre histoire. Un revers de la destinée... Dans le désert , des chameliers , quelques milliers à peine , gardaient leur troupeau squelettique. Un prophète parla , pour les jeter à la conquête du monde... C'est ainsi que l'Arabe , la langue rude des bergers de l'Arabie se répandit sur la Terre depuis La Mecque jusqu'à la Chine et Gibraltar . Prioritairement la foi , et la langue suivit.
Mais ce ne fut pas pour la langue que les Arabes conquirent le monde . Ce fut pour répandre leur foi

Dans un réduit de montagnes , combien furent -ils a résister a l'invasion des arabes une grosse poignée de bucherons et de chasseurs. Ils parlaient castillan le dialecte le plus misérable de toute
l' Iberie. Et tous ces bucherons chrétiens reconquirent toute l'Espagne. Et ils la reconquirent au castillan. Ils écrasèrent le gaélique ainsi que le catalan. Après le royaume de Grenade ils s'élancèrent sur l'Océan à la suite de Christophe Colomb. A la recherche de l'or, a la recherche des terres...
Huit siècles avant Colomb , Oqba et ses cavaliers d'Allah sillonnaient le Maghreb qui plia. Seul l'Océan parvint à le stopper. Il planta son étendard sur la plage toute imprégnée de sel et cria: «  ici finit le monde ».
Mais à supposer qu' Oqba ; ou après lui ses héritiers , eussent pris la mer, ? Ils étaient de fins navigateurs . Ils auraient peut-être découvert l' Amérique . L’arabe serait aujourd'hui parlé a Lima et a Mexico...

Avec des si.... Toujours avec le si . Ce qui est arrivé est arrivé , comme cela devait être .. Il n'y a rien a dire de plus....
Qu'est ce qu'une langue? Un bruit. Je me moque que l'arabe se parle ici ou là . Quand je constate que je ne me sers pas seulement de ma langue pour acheter le pain , et encore moins pour faire l'amour....
Je sais bien , je sais. Il y a à peine cent ans de cela. Elieser Ben Yehoda sur le bateau qui le menait à la Terre Promise, jura qu'il ne parlerait plus que l'hébreu.: autant à sa femme qu'à ses enfants , aux marins comme à son chien... L'hébreu , une langue morte depuis plus de deux mille ans , grâce à cet illuminé retrouva vie. La langue d' òc attend toujours la venue de son illuminé....

«  alors , qu'est-ce que tu paies aujourd'hui? ... »
Je sursautai... Il y avait la main sur mon épaule... Je me trouvai au Club , un bar perdu de Clermont-Ferrand Je ne répondis pas . La fille m'abandonna... Elle regagna le coin où l'attendaient cinq de ses consœurs . Un homme trônait tenait une fille sur les genoux : la moins vêtue , la plus blonde . Et ils buvaient du Champagne à pleines coupes. Les filles riaient en produisant des sons de chouettes .

« Le curé de foutu con criait la blonde ... Le curé de.. » 
  • Mais non , la coupa l'homme tout doucement . Écoute .... Le cure de Foncotut dit au curé de Cotufont , si je n'étais pas curé de Foncotut , je serai curé de Cotufont . Et toi , tu ne serai pas curé de Cotufont , tu serais curé de Foncotut ...
  • - a con mis .... Et les filles se tordaient de rire ... Il a mis le con... »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire