dimanche 14 octobre 2012

POWER OF WE ?


La France défend  la diversité culturelle. MAIS Où?  
La France parle à Kinsasha capitale de l'ex  Congo Belge pour dire combien elle se battra pour le droit à la diversité. Et elle se bat de toutes ses forces devant  les micros de la francophonie , dans un pays où les morts se comptent par millions , sans qu'aucun des médias n'évoquent ce « douloureux problème » . Le Rwanda pille le Congo Belge et toutes les multinationales pillent aussi ce pays qui recèle des richesses extraordinaires et qui est l'un des plus pauvres du monde . On a parlé avec le pétrole de la malédiction de l'argent du pétrole (Nigéria, Algérie, Arabie Saoudite, etc) . Sauf que partout la mafia financière se goinfre avec l'aide des autorités locales... En ce qui concerne le Congo il s'agit donc d'une malédiction globale. Le sous sol est trop riche. Cela se traduit par des millions de morts , les femmes violées dans les champs, des enfants étripés, abandonnés, enrôlés.
La France défend le droit à la diversité. Par exemple: dans le midi de la France  les toits doivent être rouges, ailleurs ils peuvent être noirs, et la DDE ( ou ce qu'il en reste) doit faire respecter ces dispositions culturelles.
Et la langue d'oc? N'est-ce bien un bien culturel incomparable qui mériterait l'attention des hommes de gauche, de droite et du milieu? Et bien ce n'est pas le cas au pays des droits de l'homme , de la femme, de l'enfant et des petits chiens ...
La réponse commune jaillit spontanément de Marina à Melanchon , de Françèsco à Nicolaï, est la suivante : nous sommes tous égaux et donc personne n'a le droit de réclamer de droits « particuliers » voire « supplémentaires » ,  et donc celui pourtant inaliénable de parler la langue de ses aïeux, de l'apprendre à ses enfants, de l'entendre à la télé , de la lire dans les journaux.
Ce discours est repris par l'Académie Française, qui se glorifie de la beauté incomparable du français, sa supériorité évidente sur toutes les autres langues de la création .
C'est ainsi que la France se transforme en vitrine culturelle autoproclamée ( a Kinsasha) alors qu'en interne, elle profère  un discours étriqué, nostalgique  de la grandeur passée.
 La diversité ici devient uniforme. 
D'ailleurs les français ne parlent plus le français. Les élites médiatiques , intellectuelles scientifiques, artistiques ont choisi l'anglais , la jeunesse aussi qui échange des messages de type tamtam à l'aide des smartphones .
Et la gauche dans tout çà: elle est encore plus pitoyable que la droite . 
La gauche a occupé à peu près trois ans  le poste de commande de la république depuis son avènement . Et de cette microscopique participation , elle retire un sentiment de participation aux évènements qui ressemble à celui  de la mouche du coche, elle partage complètement cette l'histoire forgée par la droite, sauf qu'elle privilégie les  heures  magiques et fantasmées de barricades, qui se sont toutes terminées dans des bains de sang ou en queue de poisson .
Qu'on en juge la France de gauche (et la droite peut-être)  fête 1789, 1793 1848, 1870. De quoi s'agit-il? d' émeutes , de révoltes , de velléités de réforme , de bains de sang , de sang le plus souvent. Puis vient un pic mythologique; 1936 le Front Popu et les congés payés (comme si les autres peuples  n'en avaient pas), en oubliant  l'abandon des républicains espagnols et la reculade  devant les fascistes .
Autre pic la résistance , le refus de  De Gaulle , des résistants , mais le général  reprend très vite la main en 1945 . Avec la IVème vient Coty qui rappelle De Gaulle , Pompidou, VGE, et......
Arrive  le formidable échec du programme commun (1 an de Mauroy, puis adios et le retour au réalisme financier nous explique t-on ... ). La démonstration complète que le chemin n'est pas le bon , que la gauche ne peut pas réussir dans ce cadre.
Plus tard les formidables privatisations de Rocard , de Jospin qui concurrencent ceux de Balladur , le fils naturel de l'ère Tatcher, Blair.
2012 le retour d'un François Hollande et ..................rien.... C'est déjà fini. .Pas de décentralisation . Pas de prise en compte de la diversité culturelle. Pas de progrès dans l'exercice de la démocratie. Nous continuerons de voter une fois tous les cinq ans. 
Allons nous être consulté plus souvent? Que non! Y a t-il la volonté d'utiliser les possibilités du net pour avancer sur le chemin de la démocratie? Que non!. Peut -on espérer en finir avec les cumuls? Les pistons? La télévison nullissime acquise à la droite depuis les débuts de l'ORTF? Que non? Avec les combines ? Les commissions? Les pots de vin?  La mentalité d' assisté? Le système des réseaux d'anciens d'écoles pistonnés ? Que non!!!
Peut-on imaginer une croissance de la démocratie participative , où les équipes municipales seraient renouvelées automatiquement tous les ans , par tirage au sort ? Ou les spécialistes seraient seulement des conseilleurs , au service de représentants de la population tirés au hasard ...Que non!
Bref la gauche ne propose même pas une évolution infinitésimale en ce sens, ce qui en dit long au passage sur la soumission de nos élus. Et sur la volonté de laisser entier l' accès aux fromages de la République .
Cependant une évolution ne va pas manquer de se produire bientôt. A supposer que le fascisme ne l'emportât pas comme cela est possible avec le recul généralisé de la démocratie sous la Vème république ... Bref les occitans se sentaient jusqu'alors pleinement solidaires de la constitution de la cinquième république , et avec le gouvernement de la « sociale » quitte à engager des "luttes" puissantes , fréquentes et parfois victorieuses . 
 Le partage des richesses ... Voilà le ciment .  Sauf que les richesses se barrent :
  • les usines délocalisent à tour de bras.
  • la mafia de la finance (ce qui est un pléonasme) va maintenant chercher ses marges dans les acquis sociaux. Securité Sociale , Ecole, Hôpital, lois du travail, Droits du travail,  Justice etc...
Plus tragique, bon nombre de pauvres votent  pour le FN , (il n'y a pas de limite au recul démocratique)  puisque la "gauche" s'en fout.
Objectivement , la "droite" a toujours gagné. Au prorata temporis elle a écrit l'histoire de France , et la "gauche" arrive à se satisfaire de quelques passages héroïques qui sont le plus souvent des bains de sang. En oubliant par exemple l'esclavage , la colonisation , la collaboration et tant d'autres épisodes honteux....Et sachant que les structures de pouvoir sont les mêmes aujourd'hui....
Jaurès a été assassiné . Qu'il ne gouvernât jamais. Que ces idées pacifistes le firent traiter de collabo.
Alors que la France avait  voté non au traité de Lisbonne , Nicolaï l'a signé sans aucun malaise. Parallèle troublant Francesco vient de faire la même chose et de signer la règle budgétaire européenne des 3%, sans consulter personne, comme un grand , comme l'aurait fait Nicolaï, ou  n'importe quel tyranneau de la planète  . Nous en sommes donc à l'age du silex brut en ce qui concerne la démocratie.
Nos ennuis proviennent pour une large part de l'absence quasi totale de démocratie dans ce pays. Nous devrions au moins avoir le droit de choisir entre les contraintes qui se font jour. Voudrions nous alors sauver tel laboratoire qui a grandi à l'ombre de la Sécu? Ou telle aciérie qui encaissa de multiples subventions? Telle banque qui trafiqua dans le blanchiment d'argent sale.
Le minimorum démocratique serait de consulter les citoyens à l'échelon local , régional , national (à l'image de la Suisse, de ses cantons, ou de ce qui se fait dans les pays nordiques, et qui ne leur réussit pas si mal) à commencer par les mesures d'austérité qu'on veut nous imposer ,  en ordre de sacrifices croissants, tout au long de ce quinquennat, et qui n'ont pour justification réelle que celle de rétablir la confiance de SP , de la Bourse , en fait la rentabilité de capitaux de provenance douteuse .
Le citoyen n'a nul besoin de sauveur , d'une nuée d'élus quasiment inamovibles, de cumulards de tous poils ... Il a besoin de connaître les différentes options qui peuvent guider son choix, avant de se prononcer ( à l'aide d' internet, par exemple , ou sur PC ou dans un bureau de vote: il est possible de payer par internet , il doit être possible de voter sans tripatouillages électoraux) . Chaque question concernant la bonne marche de la cité , doit être soumise à tous , au niveau local , régional , national.
Mais cela nos chers élus le veulent-ils?.... 
Être progressiste aujourd'hui revient à vouloir la démocratie réelle. Il faut en  finir avec la schizophrénie franchouillarde de gauche , concernant la situation réelle de la démocratie dans cette nation . 
La  francophonie défend la diversité à Kinsacha....... C'est faux. .

L'un des marqueurs de l'évolution démocratique doit le niveau der la diversité culturelle, notamment l'action de sauvegarde de la langue d'oc, qui figure  sur la liste des langues menacées de disparition.
 Comment les occitans, pourraient -ils se considérer comme  libres, sans l'exercice de ce droit fondamental?
Il est grand temps de reprendre le pouvoir  et de retrouver l'esprit de la démocratie.




2 commentaires:

  1. beaucoup de bonnes idées mais un peu fouillis non ?

    RépondreSupprimer
  2. de segur , mas tot aquò me confle de mai en mai....

    RépondreSupprimer