lundi 19 décembre 2011

la sphère privée de ta langue morcelée

Tu peux parler français en Belgique , ouaih dans la banlieue de Bruxelles , tu peux parler . Comme dit Debré , Charasse , Rocard , d'Encausse tu peux  parler privé ta langue de petit chose, sans te priver , mais pour les papiers montre ta langue blanche de neerlandais? .
Le français en Belgique , c'est comme l'occitan à Toulouse , non ce n'est pas de la science fiction, cela vient d'un article du Canard Enchaîné de cette semaine  . Le maire Flamand  dit exactement ce que les franchouillards de totas sortes  nos rabachent depuis des  siècles , allons petit tu peux te la parler ton patois , en famille , derrière les volets.
Vive la France et vive l'Otan....
Et vive l'Occitania.

3 commentaires:

  1. En català diem "de teves a meves" hi ha molta diferència.

    Els estats no són mai respectuosos amb les minories. Cap estat, ni el belga, ni el francès ni l'espanyol.

    Però hem de resistir: catalans i occitans.

    La llengua és una riquesa... encara que no ens entenguem prou bé.

    J'ai vu a ton dernier post que tu as écrit la traduccion en français. Tu m'as fait penser que... Avec mon français éscolaire et un peu oublié, je peux t'aider a comnprendre du catalan ce qui t'échape parfois.

    Je ne sais pas si en français on dit comme en catalan "de tiennes a miennes" ce qui veut dire que quant on est d'un coté on voit les choses d'une façon et quan on ets de l'autre coté on les voit bien diférentes. Les états no són en auqun cs respéctueux avec les langues minoritaires.

    RépondreSupprimer
  2. Carme , il me semble que ton français est mieux qu'un vague souvenir.
    Non vesi pas cap quicòm d'equivalent a " de tiennes a miennes" en occitan. J'aurai cru au contraire qu'il s'agissait d'une sorte de rapprochement, de parrallelisme..
    Vertat que le catalan, es dificil mantuns còps quitamnent que i a la sentida de comprendre . Sentida falsa.
    Je te remercie à l'avance de ton aide . je n'hesiterai pas à demander des éclaircissements quand je n'aurai pas compris ... Subretot ambe la poesia qu'es encara mai dificila de capitar...
    A leu Carme

    RépondreSupprimer
  3. Mercès, Manjacostel!

    Una abraçada!

    RépondreSupprimer